Pas de miel dans l’alimentation de bébé avant sa première année

Publié par Bernard le

Selon l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), les bébés de moins d’un an ne doivent pas du tout manger de miel avant sa première année. Sinon, ils risqueraient de contracter le botulisme infantile, une maladie paralytique rare. Zoom sur cette maladie.

Botulisme infantile, c’est quoi ?

Concrètement, le botulisme infantile est une maladie qui touche essentiellement les nouveau-nés en raison de leur faible système immunitaire. Il s’agit d’une infection causée par les spores de Clostridium botulinum, une bactérie présente dans le miel. Le Clostridium botulinum est une bactérie inoffensive pour les adultes et les enfants mais elle est dangereuse pour les nourrissons. Elle se prolifère rapidement dans leur estomac qui n’est pas encore suffisamment acide pour lutter.

Symptômes et traitement de la maladie

La constipation est le premier symptôme du botulisme infantile. Cette maladie se traduit également par une irritabilité, un manque d’appétit et des troubles de la vision. Dans les cas graves, les bébés touchés par le botulisme présentent de faibles réflexes de succion, des difficultés à avaler, des troubles respiratoires, un manque d’expression faciale… En plus des bras et jambes affaiblis, le cou devient aussi trop faible pour soutenir la tête.

Une longue hospitalisation est indispensable pour traiter le botulisme infantile. Une ventilation mécanique peut aussi être nécessaire pour les enfants qui ont du mal à respirer. Généralement, les patients touchés par cette maladie guérissent sans séquelles mais il arrive que la paralysie musculaire et l’insuffisance respiratoire subsistent. Notons, par ailleurs, que les cas mortels sont très rares.

La prévention

Qu’il soit pasteurisé ou non, le miel ne doit en aucun cas être ajouté à l’alimentation de bébé avant sa première année. Évitez également de l’utiliser à la tétine ou aux doigts pour cicatriser les éventuelles blessures de votre nourrisson. À partir d’un an, votre enfant aura des défenses immunitaires efficaces ainsi qu’un estomac suffisamment acide pour éliminer les spores de Clostridium botulinum. Il pourra, alors, consommer du miel sans danger et profiter de ses nombreux bienfaits sur la santé. En attendant, sachez qu’il existe de nombreuses manières de sucrer l’alimentation de bébé. Par exemple, vous pouvez utiliser le sucre vanillé, du sirop d’érable ou encore de la cassonade. Quant aux jus de fruits, vous pouvez tout simplement choisir de ne pas les sucrer. Par ailleurs, il faut éviter de trop sucrer ou de trop saler la nourriture des tout-petits.


2 commentaires

joliemaman · 10/29/2018 à 09:13

que deviendront les bébés nés dans la campagne qui en consomment dès leur plus jeune âge alors? pourtant, il n’y a pas encore ey de gros scandale je pense

Les différentes étapes de développement psychologique d’un enfant - MHC Médical · 12/12/2018 à 09:05

[…] tous les enfants ont terminé les premiers apprentissages de la vie. Ils savent parler, marcher, manger. Ils sont même devenus propres. Pourtant leur quotidien n’est pas facile qu’il n’en ait […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *