L’histoire d’un plat : la bouillabaisse de Marseille

Publié par Bernard le

Plat typique et traditionnel, la bouillabaisse est une soupe mythique qui nous vient tout droit de Marseille. Elle est devenue un incontournable de la cité phocéenne, un plat tellement emblématique que tout visiteur se doit de la déguster au moins une fois durant leur passage dans la ville. Découvrez l’origine et l’histoire de cette fameuse soupe dans cet article.

Les origines de la bouillabaisse

On retrouve les origines de la bouillabaisse en 600 ans avant J-C durant la fondation de Marseille. À l’époque, elle est considérée comme un plat de pauvres. Cette soupe était un plat commun des pêcheurs qui travaillaient entre Marseille et Toulon. On la préparait avec de l’eau de mer qu’on faisait bouillir dans un chaudron sur la plage. On y ajoutait ensuite tout ce qu’on avait dans notre panier, carcasses de poissons, pommes de terre… Et on l’accompagnait avec des croûtons de pain frottés à l’ail et de la rouille.

Plus tard au 19è siècle, on retrouve ce plat à Paris où il commence à se faire un nom dans l’univers de la gastronomie. Alexandre Dumas et Jean-Baptiste en ont d’ailleurs cité les mérites dans leurs ouvrages. Pour eux, le nombre d’espèces de poissons présentes dans la bouillabaisse dépendra, entre autres, du nombreux d’invités. En effet, cette une soupe est faite pour accueillir une grande tablée avec un minimum de 7 personnes. Concernant l’étymologie, ce mot vient du provençal « bouiabaisso » ou « bolhabaissa » qui se traduisent littéralement par « quand ça boue, on baisse »

Un plat populaire devenu emblématique

Aujourd’hui, rien n’a changé. La bouillabaisse est toujours une soupe de poisson et elle se mange toujours avec des croûtons frottés à l’ail. Toutefois, deux règles doivent impérativement être respectées dans sa préparation. Elle doit être exclusivement concoctée avec des poissons de la Méditerranée et ne doit pas contenir de langouste. D’ailleurs, une charte a été établie en 1980 par les chefs marseillais. Celle-ci indique qu’un minimum de 4 espèces de poissons méditerranéens est requis et devra être découpé au moment du service, que le bouillon sera servi en premier suivi des morceaux de poisson, des pommes de terre, des croûtons et de la fameuse rouille. Enfin, rien de mieux qu’un bon vin blanc pour accompagner cette soupe de poisson et relever son goût.

En bref, la bouillabaisse comme l’OM fait partie des éléments incontournables de Marseille. Considérée comme un plat de pauvres au tout début, elle est devenue un fleuron de la gastronomie française.


2 commentaires

Zoom sur la paella espagnole - Actus Traiteurs Restaurants · 03/30/2018 à 05:51

[…] était la plus grande zone rizicole d’Espagne. Au début, ce plat était considéré comme un plat populaire. La bourgeoise l’a ensuite adoptée et peu à peu, il a séduit tout le territoire espagnol et le […]

Top 5 des plats français à goûter absolument ~ Le blog de la restauration · 04/20/2018 à 08:42

[…] est quasiment impossible de manquer cette recette typiquement française venue du Dauphiné qui correspond maintenant à l’Isère, la Drôme et les Hautes-Alpes. Pour la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :