10 conseils et astuces pour réussir vos humburgers

Publié par Bernard le

Il y a plusieurs façons de faire un bon humburger. Mais, ce qui est sûr, cest que l’attention portée à quelques détails transformera vos humburgers d’assez bons à spectaculaires. Il peut sembler assez facile d’allumer le gril et de vous lancer, mais il y a plusieurs choses à considérer avant d’essayer de créer un hamburger parfait, ce qui se résume à la qualité de la viande, la température, le type de pains et les garnitures. Ci-dessous, nous vous livrons quelques conseils pour faire de vous le cordon bleu du humberger.

1 – Utilisez des viandes de bonne qualité

Pour avoir un humburger bien juteux, le mieux est dutiliser de la viande avec une teneur en gras d’au moins 18 {ebd124180dc648ca80a71051a877d990a6fad3b4b5ad88f9460b88229c85d45b}. Les viandes maigres et extra-maigres font des humburgers durs et secs. Ce conseil est valable pour les humburgers à la dinde ou à l’agneau, mais aussi pour les humburgers hachés contenant environ 18 {ebd124180dc648ca80a71051a877d990a6fad3b4b5ad88f9460b88229c85d45b} de matières grasses. Plus la viande fraîchement hachée est fraîche, plus le humburger est tendre et savoureux. En fait, l’idéal serait de demander à votre boucher de hacher la viande fraîche au lieu de lemporter et de la hacher chez vous. C’est également la façon adoptée des bons restaurants tel que the hamburger foundation Genève.

2 – Éviter de trop pétrir la viande

Plus vous pétrissez la viande, plus votre humburger sera dur. Pour le faire correctement, utilisez un grand bol, séparer la viande en petits morceaux, ajouter du sel ou d’autres assaisonnements et mélanger délicatement avec les doigts écartés jusqu’à ce que le mélange soit bien mixé.

3 – Utiliser des mains mouillées pour former des galettes de humburger

Un peu d’humidité au début empêchera vos mains de devenir collantes. Il permet également à la viande de s’assembler plus rapidement et d’éviter les manipulations excessives.

4 – Préparez des galettes de humburgers avec une fossette au centre

Divisez la viande en portions égales et formez des galettes d’environ 2 cm d’épaisseur sur les bords et 1 cm d’épaisseur au centre. Puisque les humburgers rétrécissent et s’enroulent pendant la cuisson, cette cavité s’égalisera au fur et à mesure que les humburgers cuisent, ce qui donne un humburger uniforme en forme de galette à la fin de la cuisson.

5 – Gardez les humburgers froids jusqu’à ce qu’ils atteignent la grille de cuisson

Contrairement à d’autres viandes qui cuisent mieux si elles sont portées à la température de la pièce avant d’être cuites sur la grille de cuisson, il est recommandé de conserver les galettes au froid pour qu’elles restent compactes et aussi juteuses que possible. Placer les galettes sur un plateau ou un plateau, couvert, au réfrigérateur pendant que le gril chauffe. Ceci aide plus de la graisse porteuse de saveur à rester dans la viande.

6 – Commencez par une grille de cuisson propre

Il est important de bien préparer votre gril avant de commencer la cuisson. Il faut entre autres bien nettoyer pour enlever les débris de la précédente cuisson. Les morceaux de débris favorisent le collage, de même qu’une surface non huilée et une température trop basse.

7 – Veillez à bien préchauffer la grille et à la garder toujours chaude

Il est important de garder la grille de cuisson à feu vif pour avoir une cuisson uniforme pour tous vos humbergers. Si vous utilisez du charbon de bois, tâchez de bien répartir les fusains pour quils produisent une chaleur uniforme.

Par ailleurs, si vous utilisez une grille à gaz, il faut garder le couvercle baissé pendant la cuisson pour empêcher la chaleur de se dissiper facilement.

8 – Retournez les humburgers une fois et une seule fois

En tournant constamment, la viande s’endurcira et séchera, et si vous tournez trop tôt, les humburgers colleront. En général, la cuisson durera 2 minutes sur chaque côté pour les aliments rares, 3 minutes pour les aliments moyennement rares, 4 minutes pour les aliments moyens et 5 minutes pour les aliments bien cuits.

9 – Ne pas appuyer sur les humburgers pendant la cuisson

C’est une erreur trop fréquente dans la cuisson des humburgers. C’est aussi une expérience déchirante à voir. Lorsque le cuisinier prend une spatule et presse sur chaque humburger, le jus s’écoule sur la flamme, emportant avec lui toute cette humidité et cette saveur. Déjà que le jus se perd par évaporation, si vous le pressez en plus, votre viande sera trop sec et perdra tout son charme.

Pour conserver la saveur juteuse des burgers, il faut les manipuler le moins possible pendant la cuisson. C’est pourquoi vous ne devriez jamais presser un hamburger à l’aide d’une spatule pour tenter d’accélérer le temps de cuisson. Cette action n’accélère pas le transfert de chaleur dans la viande, mais augmente la perte d’humidité en tordant les fibres de la viande comme s’il s’agissait d’une éponge saturée.

10 – Soyez patients en laissant reposer vos humbergers

Le repos permet aux humburgers, comme à toutes les viandes, de terminer la cuisson et de redistribuer le jus qui s’est accumulé à la surface pendant la cuisson dans toute la galette pour un maximum de jus. Comme les humburgers sont généralement un peu petits en comparaison aux rôtis géants, seulement 10 minutes suffiront.


4 commentaires

Pelé · 10/29/2018 à 09:09

Bravo pour l’article, enfin l’emblème de la malbouffe qui se fait traiter comme de la vraie bouffe, comme quoi il en faut peu faire du bien

Pourquoi on aime autant les fast-foods ? - Le blog de la restauration · 12/03/2020 à 14:56

[…] de prédilection des étudiants, les fast-foods proposent un large choix de menus : sandwichs, hamburgers, frites, pizzas, sodas, frites-saucisses, hot dogs, clubs sandwichs, tacos, etc. Même s’ils sont […]

Constipation : les aliments à éviter - Le blog de la restauration · 12/03/2020 à 14:58

[…] régulièrement des hamburgers, des frites, des kebabs ou autres, c’est mauvais pour la santé. Les menus fast-foods sont très, […]

Dossier : Ce qu’il faut savoir sur les « Fast-foods » - Le blog de la restauration · 12/03/2020 à 14:59

[…] fois que les gens ont eu un avant-goût des hamburgers que quelqu’un d’autre avait cuisiné, ils en voulaient plus. C’est ainsi que de plus en plus […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :