Tout savoir sur les vignobles jurassiens

Publié par Bernard le

Jura fait partie des grands noms de l’œnologie française. Pourtant, il a demeuré longtemps méconnu en dépit de la qualité des cépages issus de cette région. Depuis quelques années, la région du Jura revient peu à peu sur le devant de la scène de l’œnologie. Et pour cause, la qualité du vin produit dans ces terres est très appréciée partout, même au-delà des frontières du pays. En effet, les cépages jurassiens sont à l’origine de vins de renoms tels que le Château-Chalon, les Côtes du Jura, ou encore l’Arbois.

Les origines du vignoble du Jura

Si le vignoble du Jura suscite tant d’intérêt, c’est une partie grâce à son histoire. En effet, ce n’est autre que l’un des plus vieux vignobles de France. Bien qu’il fût évoqué dès l’an 144 par Pine le jeune, consul romain, ce n’est qu’à la fin du 19e siècle, en particulier en 1892 qu’il atteint son apogée avec une superficie de plus de 20 000 ha.

La situation géographique, à l’origine de la réputation du Jura

Outre la qualité de la fermentation, l’origine du cépage est l’un des critères, qui conditionne la qualité du vin. Le vignoble du Jura est situé entre le département de l’Ain et du Doubs. Il couvre environ 80 km de vignoble riche, concentré et varié.

Dans cette région, le climat est semi-continental. Cela signifie que les hivers sont rudes, mais le changement de temps est considérable dès les premiers jours du printemps. De plus, l’automne et l’été dans cette région sont particulièrement chauds.

Spécificités et intérêts œnologiques

Le Jura est réputé pour la production de vin de grande qualité labellisé AOC. Les cépages riches et variés sont à l’origine de cette qualité.

Les types de cépages issus du Jura

Dans le Jura, on retrouve habituellement de nombreux types de cépages. Certains sont mondialement connus et font la fierté de la région.

Le Chardonnay

Ce cépage originaire de Bourgogne s’est retrouvé dans le Jura depuis le 19e siècle. De nos jours, c’est le cépage le plus représenté dans la région avec 48 % du vignoble. Il s’adapte parfaitement aux conditions climatiques de la région. Il permet de produire deux types de vin blanc, les floraux, très raffinés, et les plus puissants, dits traditionnels.

Le savagnin

Ce cépage est adapté à la nature du sol de cette région. Représentant 17 % de la plantation de vignes, il se reconnaît par de petits feuillages, de baies sphériques de couleur jaune. Il est très résistant, notamment, face aux conditions climatiques rudes. Il est surtout utilisé dans la fabrication de vins blancs riches en alcool avec un goût très acide.

Le trousseau

Ce cépage a été introduit dans le Jura en 1731 et s’est depuis adapté, en particulier grâce à un sol graveleux et des marnes peu profondes. À part le sol, c’est la qualité du climat, de la chaleur et de l’ensoleillement de cette région qui contribue à l’épanouissement de ce cépage. Toutefois, il est assez fragile, en particulier, face à la prolifération de champignons indésirables.

Le Pinot noir

Les vins issus du Pinot noir sont très connus dans tout le pays, et plus particulièrement en Bourgogne. Dans le Jura, il représente 11 % du vignoble. La plantation du Pinot noir est très délicate, à cause de sa maturation précoce.

Le Pinot noir est à l’origine de vins rouges extrêmement savoureux, rarement mélangé à d’autres cépages. C’est l’un des rares vins rouges de la région du Jura.

Découvrez l’œnologie du Jura à Arbois

Pour découvrir Jura et goûter aux vins de qualité qu’offrent ses cépages, l’Hôtel des Cépages vous accueille dans un cadre exceptionnel avec un personnel aux petits soins. Il propose de nombreuses activités comme la découverte du Jura et de ses plantations de vignes à travers des visites culturels et des randonnées en pleine nature.

Catégories : Boissons

%d blogueurs aiment cette page :