À la découverte de la cuisine indienne

Publié par Bernard le

L’Inde est reconnue à travers le monde avec son patrimoine bâti unique puis son parfum mythique de jasmin et de bois de santal. Le pays se targue également d’avoir une cuisine traditionnelle conciliant plaisir gustatif puis bien-être et la santé. Gros plans sur les différentes spécialités indiennes qui varient en fonction des régions, des castes et de la religion.

Une cuisine riche en goût et en saveur grâce aux épices

Ce sont les mélanges d’épices et d’aromates qui rendent unique la cuisine indienne. Ces épices proviennent de branches, de feuilles, de graines, de bulbes ou de racines. On peut par exemple citer le curcuma, le safran, la badiane, le cumin, le poivre, etc. Il existe également des mélanges d’épices comme le curry ou encore le garam masala. Les épices et herbes utilisées dans la cuisine indienne sont également reconnues pour leurs propriétés médicinales. Elles sont à la fois digestives et tonifiantes pour l’organisme. Le gingembre qui est très utilisé dans la préparation des plats indiens est par exemple indiqué pour la toux et la bronchite puisque c’est un puissant antioxydant et un anti-inflammatoire. Il y a également le cumin qui facilite la digestion.

La gastronomie indienne du nord au sud

Tout comme la France, l’Inde jouit d’une grande diversité culinaire régionale. En effet, le nord et le sud du pays présentent des mœurs alimentaires totalement différentes. Si au sud, la cuisine est principalement végétarienne, au nord, on consomme beaucoup de viande. Les Indiens du sud consomment énormément de fruit et légumes secs comme les pois chiches et les lentilles pour préparer des plats très épicés servis avec des sauces épaisses, le tout accompagné de riz. Au petit-déjeuner, les habitants de la région sud ont l’habitude de prendre du café au lait et de manger des galettes de farine de riz fourrées d’une purée de pommes de terre épicées ou des nouilles cuites à la vapeur et accompagnées de chutney.

Au nord de l’Inde, la cuisine a été influencée par la gastronomie turque et mongole. Ainsi, on y mange beaucoup de viandes. C’est de cette région qu’est né le tandoor, un four traditionnel dans lequel il est d’usage de faire cuire les viandes, les poissons et les crustacés préalablement macérés. Au nord, la base céréalienne n’est plus le riz, mais le blé, consommé sous forme de chapatis ou galettes de farine complète sans levain. Contrairement aux sudistes qui consomment beaucoup de café, les nordistes privilégient le thé.

Odyssée culinaire en Inde : les spécialités à ne pas rater

Le poulet tandoori est certainement l’une des spécialités indiennes des plus connues et des plus appréciées au monde. Il s’agit d’un plat à base de poulet macéré avec un mélange de plusieurs épices, du piment puis du yaourt. Le poulet est ensuite cuit au tandoor. Si vous êtes végétarien ou si vous appréciez juste les spécialités à base de légumes, vous vous délecterez sûrement avec le dhal. Il s’agit d’un plat à base de lentilles cuit avec de la coriandre, la cannelle, le clou de girofle, le fenouil, le curcuma, le cumin, le gingembre et l’ail. La plupart des plats indiens sont accompagnés de naan, un pain qui se décline sous diverses appellations variant selon les régions comme l’uttapam, le dosa ou encore le chapati. Le naan peut également être aromatisé à la cardamome ou avec d’autres épices, fourré au fromage (cheese naan) ou nappé de beurre (butter naan).

Retrouvez aussi le samoussa, une spécialité indienne qui peut être servie en guise d’entrée ou d’apéritif. Il s’agit d’une feuille de brick farcie avec du steak haché, de la pomme de terre, des oignons, de l’œuf puis d’épices. Pour savourer les meilleures spécialités indiennes sans parcourir des milliers de kilomètres, attablez-vous au restaurant Aasman.

Catégories : Restauration