Tout sur le métier de boucher

Publié par Bernard le

La qualification de boucher est le facteur primordial pour déterminer la qualité d’une boutique de viandes. Vous pouvez ainsi reconnaître un bon commercial de bestiaux par sa capacité à préparer, à présenter et à vendre ses produits. Afin de vous aider beaucoup plus dans votre recherche de la meilleure boucherie, voici quelques idées qui vous permettront de vous décider sur le choix du commercial.

  1. Le travail du boucher

Que ce soit dans un supermarché ou une boutique, ce spécialiste de la viande doit de bien choisir ses produits. Pour cela, il commande les carcasses chez un grossiste et commence à la préparation de celui-ci. À partir de la technique de désossage et de dégraissage, le boucher est capable de rendre un morceau de viande appétissant à la vue du client.

Par ailleurs, il se doit d’être un conseiller auprès des consommateurs, soit au niveau du choix de la viande, soit sur le temps de cuisson et de préparation de cette dernière.

Étant donné qu’il travaille dans une boucherie, son métier consiste à préparer et à proposer des produits plus créatifs.

Plusieurs boucheries se spécialisent ainsi dans différents domaines de l’alimentation comme la boucherie-charcuterie A L’OS GUSTIN.

Sachez qu’un boucher accompli doit maîtriser plusieurs domaines comme l’hippophagiste (le boucher du cheval).

Les commerçants de viandes dans les grandes surfaces peuvent prétendre le poste de chef de rayon, tandis que, ceux dans les grandes boucheries peuvent devenir chefs boucher.

2. Les qualités pour exercer le métier de boucher

  • Être habile de ses mains

Un bon boucher doit être adroit afin de fournir à ses clients une belle tranche de viande. Cette aptitude peut s’acquérir après une formation, durant laquelle il apprendra à découper avec soin et finesse les carcasses.

  • Le sens de la propreté

La boucherie est un lieu de travail où toute sorte de denrées alimentaires seront manipulées, ainsi il est important que le boucher s’assure de la propreté des équipements, mais aussi du local. Une connaissance des règles d’hygiène est ainsi de rigueur. Parmi ces mesures sanitaires, concerne le stockage et la conservation de la viande.

  • Le sens de la communication

Le travail de boucher amène ce dernier à converser avec le client. Il doit ainsi être sociable, respectueux afin de créer une bonne ambiance et de la confiance.

Par ailleurs, du fait d’être spécialiste de la viande, il doit pouvoir être capable de conseiller et de proposer des recettes pour concocter un bon plat.

En étant commerçant, il doit avoir un sens aigu de la vente, de la persuasion qui peut s’acquérir au cours d’ une formation ou par l’expérience.

  • Être flexible

C’est un métier où le temps de travail est décalé, il est ainsi primordial que le boucher soit disponible à toute heure. Pour le cas des vendeurs indépendants, travailler le week-end et les jours fériés contribue à la réputation de la boucherie.

  • La polyvalence

Vendre seulement de la viande n’est plus aujourd’hui très rentable, le boucher a l’obligation de répondre aux besoins de ses clients. Ainsi, les boucheries doivent proposer des plats plus élaborés ou des produits différents comme la charcuterie.

Pour conclure, le métier de Boucher est plutôt difficile. Celui-cidoit être de service les week-ends, pour le cas d’une boucherie artisanale, il passe en moyenne 15 heures par jour et cela avec seulement une petite pause. Par ailleurs, un des côtés positifs de ce métier est qu’il est souvent en contact direct avec les différents types de consommateurs. Pour ce qui est du salaire, un boucher en France gagne en moyenne 2000 € brut.

Catégories : Viandes

%d blogueurs aiment cette page :